LA LAQUE

 

 

Le terme de laque vient du vernis préparé avec la résine du laquier ou du sumac (arbres d'extrême orient). Par extension, ce terme est utilisé pour les vernis modernes, transparents ou colorés.

Les civilisations anciennes d'extrême orient (Chine, Japonů) employaient la laque combinée à d'autres matériaux -comme la nacre et la feuille d'or- pour la décoration d'objets, de meubles, de paravents, etc. Ces objets ainsi décorés s'appellent donc des laques (nom masculin ou féminin).

Les outils et les matériaux actuels élargissent les possibilités de recherche de matière et d'expression, l'important étant de conserver l'esprit de "l'objet bien fait".

Les laques exposées sur ce site sont essentiellement travaillées avec des feuilles d'argent oxydées et/ou des vernis polyuréthane appliqués sur des panneaux de bois apprêtés (médium, latté, etc.) d'environ 2cm d'épaisseur.

Il est possible de combiner les techniques différentes (feuilles d'argent et polyuréthane). Quelle que soit la technique employée, le panneau est dans tous les cas définitivement verni, poli puis lustré, le propre d'une laque étant son aspect final, lisse, doux et bien "laqué".